APR hypothécaire: qu'est-ce que c'est?

Avant de vous lancer dans l'aventure de l'achat d'un bien immobilier, prenez le temps de clarifier le sens des termes que vous trouvez peu clairs. L'APR – le taux annuel effectif annuel – doit faire partie de votre vocabulaire actuel.

Le coût d'une hypothèque

Le taux annuel effectif annuel (TAEG) est le taux qui tient compte de tous les coûts associés à la souscription à une hypothèque, à l'exception du remboursement du montant du prêt. Si vous envisagez d'acheter une propriété, vous ne pouvez pas ignorer le sens de ce terme.

Frais inclus dans l'APR

Les coûts hypothécaires sont liés à:

  1. Intérêts bancaires;
  2. Frais de dossier (payables à la banque);
  3. Les honoraires payés ou les médiateurs impliqués dans le prêt (courtier par exemple);
  4. Le coût de l'assurance de l'emprunteur;
  5. Frais de garantie (hypothèque ou garantie);
  6. Frais d'évaluation immobilière (payables à l'agent immobilier);
  7. Et tous les frais que vous avez facturés pour obtenir un prêt (ouverture d'un compte bancaire par exemple).

Bon à savoir: Si votre prêt est destiné à financer l'achat de logements dans le futur état d'achèvement (VEFA), les intérêts intermédiaires – lorsque la libération est échelonnée – ne seront pas pris en compte lors du calcul du TAEG.

Comparez les offres de prêt APR

"D'un point de vue juridique, l'APR doit toujours être référencé dans les annonces et les offres de crédit précédentes, souligne Magnolia.fr. Bien sûr, cela devrait apparaître sur l'accord de prêt. Puisqu'il couvre tous les frais de crédit (hors frais de notaire), l'APR est le seul élément qui permettra une comparaison objective des offres entre eux. " Si le contrat hypothécaire ne mentionne pas l'APR ou si le mauvais APR est indiqué, le juge peut annuler les intérêts en tout ou en partie.

Le TAEG est exprimé en pourcentage du montant emprunté et permet de calculer le montant total qui devra être payé et de déduire le coût total de l'opération. "Le TAEG ne doit pas dépasser le taux d'intérêt applicable pour le trimestre considéré, c'est-à-dire le taux maximum qu'un établissement de crédit peut demander, pointe vers Magnolia.fr.

Chacun est libre de choisir son assurance prêt

La loi Lagarde de 2010 introduit la possibilité pour un emprunteur de choisir librement son assurance hypothécaire, notamment en contactant une organisation autre que sa banque. En 2014, la loi Hamon vous autorise à résilier votre contrat d'assurance dans les douze premiers mois suivant la signature de la proposition de prêt.

A partir du 1er janvier 2018, avec l'entrée en vigueur de l'amendement Bourquin, il est possible de résilier son assurance annuellement (le niveau des garanties offertes par le nouveau contrat doit être au moins équivalent).

Comparer les prix de plusieurs assurances prêt est très important: l'assurance emprunteur peut représenter un tiers du coût total de l'hypothèque. En période de faible intérêt, son poids peut même être supérieur à celui d'intérêt.

"Par conséquent, l'intégration de l'assurance emprunteur est essentielle dans le calcul du TAEG car elle permet à l'emprunteur d'évaluer les offres et de tirer le meilleur parti de la concurrence., rapporte Magnolia.fr. N'importe qui peut librement choisir l'assurance de son prêt et choisir un contrat délégué. "